3, 300, 3300 !

Publié le par Laurent Gouverneur

Début de la dernière ligne droite ce w-e...

Alors que l'équipe B de Ben et Laurent est partie en w-e en Alsace pour profiter des plaisirs locaux (et tout de même faire un peu de vélo;-) et que Jérôme est malheureusement toujours en revalidation par rapport à sa tendinite, j'avais un programme chargé pour démarrer l'affûtage final.

Contexte un peu difficile néanmoins. Pas facile de continuer à s'entraîner quand on sait son co-équipier contraint à un repos forcé... Difficile pour Jérôme évidemment et aussi un peu compliqué pour moi dans le contexte d'une course en duo. Mais il faut continuer l'entraînement et positiver. Le délai est court mais Jérôme se soigne bien et cela va le faire ! Au niveau condition, il a en outre montré à Lanzarote qu'il était déjà prêt !

Vendredi

Je démarre par une petite session sur le temps de midi. 2 boucles sur des pistes cyclables et petites routes autour de Leudelange avec le vtt. AU programme, Jimenez pour prendre un peu de rythme. Ces 30 km font du bien et c'est bien aéré et boosté que je reviens au travail !

Samedi

Sortie en solo. Une des premières depuis le début de l'aventure. Cela fait un peu bizarre mais cela me permettra de rouler à mon rythme sans trop forcer. Histoire de ne pas m'ennuyer (5 h de prévu), j'opte pour une sortie avec un objectif bien précis. A défaut de pouvoir remonter vers chez mes parents à Jalhay (risques de neige sur le chemin), j'opte pour une sortie Echternach-la Moselle.

Début classique : Vallée des 7 châteaux, Mersch et notre longue côte habituelle puis je continue cette fois vers Larochette. C'est l'occasion de repasser dans la superbe région du Müllerthal où nous avions été rouler en VTT il y a 2 mois. Les petites bosses s'enchaînent avant de redescendre sur Echternach. Je bifurque alors Grevenmacher avec une belle côte bien raide à gravir vers le zoning. Je découvre alors un coin dans lequel je n'avais jamais roulé : plutôt sympa d'ailleurs. Redescendu vers Grevenmacher, je reprends la route le long de la Moselle vers Remich. 30 km que je pensais plutôt reposants le long de l'eau. Il n'en est rien : c'est vent de face, un peu de pluie et long faux plat montant ! Usant...

Arrivé à Remich, une nouvelle côte pour sortir de la ville puis un beau mur (passages à plus de 11%) sur la route qui va à Mondorf-les-Bains (patrie des Schleck). Retour alors sur nos routes d'entraînement de l'été avec Bettembourg, Pontpierre, Dippach, Kleinbettingen et retour sur Arlon.

Parti à 12h30, j'ai bien fait de prendre ma lampe car je termine ma sortie à 18h30 et il fait nuit ! Au final une belle et longue sortie de 5h40 et 161 km.

3, 300, 3300 !3, 300, 3300 !
3, 300, 3300 !
3, 300, 3300 !3, 300, 3300 !3, 300, 3300 !

Dimanche

C'est reparti ! La rando d'Ell aurait été une bonne alternative mais j'ai cassé 2 rayons à la roue du Niner et l'autre vtt est à l'entretien en vue du Cape Epic. Ce sera donc à nouveau de la route ! Cette fois, François propose de m'accompagner jusque Bastogne. Bonne idée car 10 h seul sur la route sur le w-e, ça fait un peu trop. Il fait sec à Arlon mais la neige nous attend sur les sommets et le Luxembourg. Nous partons par les routes habituelles du Luxembourg : Eischen, Beckerich, Ell, Holtz,...avant de rejoindre Bavigne et de bifurquer vers Villers-la-bonne Eau. L'occasion de passer dire un petit bonjour à Bouz mais il n'est pas là : probablement parti à vtt ;-). Alors que François bifurque vers Bastogne, je reprends la direction des routes belges (et abîmées) : Honville, Strainchamps, Hotte, Fauvilliers. Beaucoup de petits casse-pattes dans ce coin : çà commence à faire bien mal aux jambes. Suivent les longues routes vallonnées et rectilignes de la forêt d'Allier où la couche de neige est plus importante (il en reste même sur la route). Direction Anlier puis Habay via une route complètement défoncée... Alors que nous avons vu la neige sur quasi tout le parcours, retour aux paysages verts et aux routes bien sèches (avec le soleil). Retour classique vers Arlon où les jambes tournent encore bien et petite boucle supplémentaire vers Viville et Bonnert histoire de dépasser la barre des 100 km !

Laurent

3, 300, 3300 !3, 300, 3300 !
3, 300, 3300 !
3, 300, 3300 !3, 300, 3300 !3, 300, 3300 !

Synthèse du w-e : 3 jours, 300 km et 3300 m de D+

Par contre, le vélo a de nouveau bien souffert ;-)

3, 300, 3300 !3, 300, 3300 !
3, 300, 3300 !3, 300, 3300 !3, 300, 3300 !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article