Le prologue : début de l'aventure !

Publié le par Laurent Gouverneur

Le prologue : début de l'aventure !
  • Cape Town-Cape Town (Table Mountain)
  • Distance : 20 km
  • Dénivelé positif : 600 m
  • Météo : couvert le matin puis ensoleillé

Pas eu besoin de réveil ce matin ! Vu l’aventure excitante qui nous attend, nos cerveaux se sont synchronisés sur l’heure de réveil : un peu avant 5 h… Petite douche, pack petit déj’ dans la chambre et nous voilà partis avec notre minibus de location. Ben et Laurent démarrent eux à 9h12 et se rendront à l’université en vélo.

Nous nous trompons un peu dans l’itinéraire et arrivons donc un peu trop tard sur le site du campus universitaire où est installé le site de départ et d’arrivée. Il fait encore sombre et nous avons beaucoup de choses à découvrir (comment activer les transpondeurs,…). Un peu de stress à mon niveau ! C’est que l’échéance se rapproche … mais Thomas se mue également en coach mental pour me rassurer !

Après quelques rapides préparatifs, nous sommes appelés au podium... un peu de file puis... 5, 4, 3, 2…1 ça y est, nous sommes partis ! L’aventure démarre… Sympa de prendre le départ et de se voir dans l’écran géant ! L’étape débute par un peu d’asphalte. On enchaîne les montées et les parties plus plates. Thomas donne le tempo et j’essaye de suivre. Sur les 2 montées raides, il fait parler la puissance et je dois même le calmer un peu. Après une bonne dizaine de km, Thomas tente un petit wheeling au sommet d’une bonne sous les acclamations du speaker (« here is first belgian team ! ») et du public. Il faut ensuite relancer sur une partie de route en faux plat. On perd quelques secondes le temps que je redescende les pulsations après cette partie bien raide. Au sommet, on bascule vers une descente un peu plus technique et cassante avant de terminer par 2 km de singletracks où il faut rester bien concentrés. Un de nos copains belges a d’ailleurs chuté à cet endroit, s’occasionnant plusieurs points de suture au genou.

On termine finalement juste sous l’heure, contents de notre course : bon rythme sans exagérer ni prendre de risque. Le temps de se réchauffer car il fait toujours frais, nous allons accueillir Ben et Laurent et les briefer sur le parcours.

Le prologue : début de l'aventure !
Le prologue : début de l'aventure !
Le prologue : début de l'aventure !
Le prologue : début de l'aventure !
Le prologue : début de l'aventure !
Le prologue : début de l'aventure !
Le prologue : début de l'aventure !
Le prologue : début de l'aventure !
Le prologue : début de l'aventure !
Le prologue : début de l'aventure !

Sur les réseaux sociaux, nous voyons qu’ils ont battu notre temps de 1’30 au sommet ! Au final, ils terminent juste sous les 59’, 45 secondes devant nous. Grosse performance ! Benoit est particulièrement fort dans cet exercice et Laurent s’est bien accroché. Avant le départ des 100 dernières équipes, nous sommes 20° et 30° et 2 premiers teams belges. Finalement, nous terminons 93° et 112° précédés au niveau belge par la paire Van Aelbroeck et De Bock, par Van de Water et de Kort et par Alice Pirard pour quelques secondes.

C’est donc très satisfaits que nous regagnons le camp (par nos propres moyens car nous avons la possibilité de laisser la voiture de location au camp).

Après avoir choisi nos tentes (loin des WC comme on nous l’a conseillé), nous découvrons la ville au camp et c’est pour le moins impressionnant !

  • douches et toilettes super bien conçues et très propres
  • zone de récupération avec bains d’eau froide, zones streching,…
  • coin bar pour les coureurs avec sofas

Bref, un beau confort même s’il faut s’habituer à l’espace exigu des tentes !

Maintenant un peu de récupération avant d’aborder les vraies étapes marathon…

Résultats :

Vainqueurs : Giger-Gujan en 46'18

  • Team B (Ben et Laurent : 58'57 (93°)
  • Team A (Laurent et Thomas) : 59'45 (112°)

Les résumés vidéos :

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article